L’Artiste

Hélian Magnou, franco-vénézuélien, commence sa carrière artistique depuis le plus jeune âge. Pendant qu’il est à l’école, il s'amuse à vendre à ses camarades ses dessins, des dessins qui tournent autour des univers de Zelda, Pokemon, Dragon Ball, les X men.

En 2007 il obtient un Bac S au Lycée Français de Caracas et cette même année il commence des études à l’école de design de Caracas (IDC).

En 2008 il travaille comme illustrateur pour la maison d’édition Girasol au Vénézuéla. En 2010 il se spécialise dans les logiciels numérique 3ds Max et Zbrush.

En 2011, il enseigne à l’école ARTS (à Caracas). A cette même époque il commence à donner des cours privés de dessin et peinture, ce qu’il poursuit jusqu’aujourd’hui.

En 2010 après la mort de son neveu sa création artistique commence pour tout ce qui est relié aux toiles et la peinture.

En 2012 il s'installe en Dordogne (France) et se lance en auto entrepreneur. Ses activités sont le graphisme, le dépannage informatique, et les cours de dessin dans le secteur.

En 2016 il entame le chantier de sa bande dessinée “Les Légendes du Vide” (encore en développement). Cette même année, il est engagé pour la réalisation du concept art de films, séries, et jeux vidéo. (Proyecto Nirvana , Zero Sum, Detective Pikachu, End Chapter Master of Marcoix).

Pendant les Hivernales 2016-2017 et les Scènes Ouvertes de Sarlat 2019 il réalise des performance en live de dessin numérique. Au début de 2018 il crée un studio d’illustration avec lequel il commence à lancer des différents produits avec ses créations et celles d’autres artistes. Pendant l'été (2018) il commence à faire les portraits minute pendant les marchés. En Décembre (2018) son Atelier d’Art à Saint Cyprien voit le jour avec Adriana Orellana. 2018 et 2019 sont marqués aussi par la créations de peintures murales pour le Pôle médical de Périgueux .

Atelier Hélian Magnou

Démarche Artistique

Pour moi, il y a une série d’éléments qui sont clés et caractéristiques de mon travail. D’un côté l’élaboration du concept, et la technique sont essentiels. Mais à la fois, une touche du subconscient et un besoin de m’exprimer. De mon point de vue, l’œuvre est finie uniquement lorsque je vois que le subconscient et la technique se synchronisent. Souvent, je me lance dans un dessin avec une idée de départ, mais il finit souvent par se manifester d’une façon imprévue. Je suis passionné par le travail de la ligne, du volume et du contraste. Je recherche avant tout l’équilibre dans la beauté, ou la beauté dans l’équilibre.

kala helian magnou artiste